Cockney Rhyming Slang.

UK-flagHere for you an English/French conversation with Romain. We talked about languages and he taught me about the Cockney Rhyming Slang, a special slang created in East London. Here you can find some information about it if you are interested.

french_flagVoilà une conversation avec Romain en Anglais et Français. On a parlé de langues, et il m’a expliqué ce que c’est le Cockney Rhyming Slang, un slang crée dans les quartiers de l’est de Londres. Ici vous pouvez trouver quelques informations, si ça vous intéresse.

***

Emma: I keep yawning, and that’s never a good sign for me.

Romain: What’s yawning?

E.: (visual explanation)

R.: Oh, one of those useful everyday words you don’t learn at school.

E.: I know

R.: Do you know the word in French?

E.: I should, but I can’t recall it now.

R.: Bâiller.

E.: Bâiller? Ok. You see, I should know it, but I don’t. I need to practice more French, I am forgetting all the vocabulary.

R.: Tu veux parler français ?

E. : Bien sure !

R. : D’accord.

E. : Mais il ne faut pas rigoler, mon accent est vraiment drôle.

R. : Mais non, les accents sont mignons.

E. : C’est vrai ?

R. : Mais oui. Quand j’étais au collège, il y avais une jeune fille qui venait du Mexique, un garçon Allemand, de Düsseldorf je crois, et un de la Nouvelle Zélande. C’était sympa, car on aimait bien leurs accents. En fait, tout le monde voulait parler avec eux.

E. : Bon, pour moi ce n’est pas seulement l’accent le problème ; j’ai étudié Français pendant beaucoup d’années ; en fait, je l’ai étudié pendant toute ma vie, mais je me rends compte de que je suis en train de l’oublier. Voilà pourquoi j’essais de pratiquer avec Alek et Nicolas à chaque fois que j’en ai la chance.

R. : Je sais, le problème est que si on ne pratique pas constamment, il est très facile d’oublier une langue. En plus, le Français a beaucoup de slang. Est-ce que tu le comprend ?

E. : Ça dépend, quand j’étais en France c’était plus simple, même s’il m’a pris du temps.

R. : Je sais, on en utilise beaucoup, et chaque profession a le sien ; des fois, même chaque quartier.

E. : Je sais, la première fois que je suis arrivée à Paris,  je croyais qu’il serait facile, car je l’avais déjà étudié pendant 9 ans, mais ce n’était pas du tout comme ça : je n’arrivais pas à parler, et j’avais du mal à comprendre aussi.

R. : C’est normal. Mais l’anglais aussi a pas mal de slang. Moi, j’ai un coloc qui travail dans un bar, et ils ont des codes pour tout : un pour dire que la fille en face est belle, un pour dire que le mec est un con, s’il ne veut pas payer…

E. : C’est génial, compliqué mais génial !

R. : Oui, et il y en a pour tout, les commandes, les clients, les produits. Par exemple, une bière est une Britney.

E. : Pourquoi ça ?

R. : Parce que c’est Britney Spears, et Spears sonne comme beers.

E. : C’est vrai ? C’est impossible de le comprendre si tu ne sais pas le code.

R. : Exactement, c’est comme le Cockney Rhyming Slang, tu sais ce que c’est ?

E. : Non.

R. : Bon, Cockney est l’accent d’un quartier, et c’est un slang qui utilise les mots qui riment, mais si tu ne connais pas le code par cœur, tu ne peux pas le comprendre.

E. : Ça c’est génial, je ne savais pas ça, merci !

Leave a comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: