Introduction

J’ai pensé plusieurs fois d’écrire un blog, mais je n’étais pas sure sur quoi. En fait, j’aurais du comprendre immédiatement que le seul sujet possible c’était la traduction et l’interprétation. Ce blog est, donc, une espace multilingue et qui veut participer peut écrire en italien, espagnol, français, anglais, aussi que sarde, portugais et catalan, en commentant ou en proposant des nouveaux sujets. Il n’y aura pas beaucoup d’articles plurilingues, peut-être juste celui-ci, qui est la présentation, et peu d’autres. Vu que je n’aime pas me traduire, chaque version est indépendante des autres, pas leur traduction.

Je me trouve dans une période bizarre de ma vie, avec peu de sécurité et plein de moments sombres, mais l’idée d’interpréter ou de traduire m’aide et me réconforte, voilà pourquoi j’aimerais le faire plus souvent. Je viens de participer au Forum Social Européen en tant qu’interprète et, encore une fois, j’ai compris que celle-ci est ma vie, que l’interprétation est ma force et que je devrais dédier tout mon temps et toutes mes énergies à ça.

Je ne pense pas d’être une experte dans ce domaine, et j’aimerais avoir des commentaires, des conseils et des corrections de votre part. Pour des différentes raisons, que j’ai choisi ou qui m’ont choisi, je suis en train de pratiquer beaucoup d’anglais, même s’il est ma quatrième langue. En réalité, je lutte depuis toujours avec l’anglais, une langue que j’aime mais que je n’arrive pas à apprendre et à user correctement. Ce combat n’est pas fini, on est seulement pendant une pause.

Ma langue maternelle est, sans doute, l’italien, je ne me considère même pas bilingue avec le sarde. “Bilingue”, voilà un mot que je n’aime pas et que j’essais d’éviter; je crois qu’il ferait un bon sujet pour un des premiers articles. De toute façon, je parle et comprends le sarde du Campidano mais, malheureusement, ma génération ne l’a jamais étudié, on l’a seulement parlé chez nous. Je ne sais même pas l’écrire, mais j’aimerais apprendre à le faire.

Pour ce qui concerne les autres langues, l’espagnol est sans doute ma deuxième langue, ainsi que l’Espagne est ma deuxième patrie. Le français, au contraire, a perdu d’importance tout au long des années, non parce que j’ai voulu ça, mais parce que j’ai eu peu de choix. Le portugais, d’autre part, est une langue que j’ai étudié très peu, mais que j’aime, que je veux améliorer et que j’essais de pratiquer à chaque fois que j’ai l’occasion. J’ai appris le catalan quand j’ai travaillé à Girona, donc je le comprends, mais je ne le parle pas, car je ne l’ai jamais étudié. Pour ceux qui me connaissent déjà, je veux aussi dire que mes études de russe appartiennent au passé, même si, en cherchant des autres notes, j’ai trouvé mes anciens livres. Je ne sais pas si je vais suivre ma décision mais, pour l’instant, j’ai décidé de rafraîchir les bases que j’avais apprises.

Je crois que celle-ci est une introduction suffisante dédiée au blog et à moi‑même. Je dois seulement vous aviser d’une chose: il est probable que ce blog ira mélanger sentiments et sujets linguistiques; je ne peux pas l’éviter, car ma relation avec les langues se base sur un amour fort et fidèle, sur un lien souvent compliqué mais jamais en doute. Amusez‑vous bien!

Leave a comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: